Selon ined rencontre premier conjoint

Autour de cet article
Contents:
  1. Etude Ined : où rencontre-t-on son premier son premier conjoint ?
  2. La découverte du conjoint. I. Évolution et morphologie des scènes de rencontre
  3. Une majorité de Français rencontrent leur premier conjoint chez des amis

Les "mémos de la démo" offrent un panorama des connaissances sur la population, dans des formats courts et accessibles à tous.

Qui sommes-nous? Missions et activités Evaluation de la recherche. Accords-cadres de partenariats Réseaux académiques et scientifiques Le soutien à la mobilité. Concours chercheur-e-s Concours externes ingénieurs, techniciens Concours internes ingénieurs, techniciens. Pour un emploi Pour un stage. Equipes de recherche Chercheur-e-s Projets de recherche Accueil doctoral. Portail de la bibliothèque Méthodologie statistique. Qualitatif et quantitatif Modes de collecte Conception et tests des questionnaires Formation des enquêteur-trice-s Saisie, codage, apurement, documentation.

Ined éditions Publications de nos chercheurs. Les chiffres. Naissances, décès, migrations Taux de natalité, mortalité, solde naturel. Naissances totales par sexe Naissances hors mariage Naissances selon le lieu de naissance des parents Accouchements multiples Évolution de la fécondité Age moyen à la maternité Fécondité des générations.

Migrations and integration : a roundtable by INED

Avortements Contraception. Mariage et nuptialité Premiers mariages et remariages Nuptialité des générations Mariages mixtes Divorces Pacs.

Etude Ined : où rencontre-t-on son premier son premier conjoint ?

Espérance de vie Table de mortalité Décès totaux par sexe Taux de mortalité par sexe et âge Causes de décès Mortalité infantile. Population immigrée et étrangère Immigrés par pays de naissance. Population, naissances, décès Natalité, mortalité, mortalité infantile Indicateur conjoncturel de fécondité Espérance de vie. Savez-vous classer les pays? Publications Ined éditions Population et Sociétés Où rencontre-t-on son premier partenaire sexuel et son premier conjoint?

Téléchargement [PDF 6,7 Mo. Rechercher une publication Recherche libre. Recherche par auteur. Mon compte, mon espace. Où rencontre-t-on son premier partenaire sexuel et son premier conjoint? Michel Bozon, Wilfried Rault. Où rencontre-t-on donc son premier partenaire sexuel? En France, on ne rencontre plus son premier conjoint comme dans les années La première vie en couple: Les pacsés en couple hétérosexuel sont-ils différents des mariés? Wilfried Rault, Estelle Bailly. Sociologie de la sexualité -2è édition Michel Bozon. Sexuality in France: À quel âge les femmes et les hommes commencent-ils leur vie sexuelle?

Comparaisons mondiales et évolutions récentes Michel Bozon. Les violences sexuelles en France: Mais lorsqu'on a mis en lumière la structure homogame du choix matrimonial et tenté de suivre son évolution, on n'a encore rien dit des mécanismes qui produisent ce résultat. Alain Girard s'était également penché sur cette question et l'effort qu'il mena dans ce sens n'a guère eu d'équivalent par la suite, du moins dans les enquêtes françaises. On trouve en effet dans Le choix du conjoint une description précise du processus de formation des couples, de la première rencontre jusqu'au mariage, tel qu'il est perçu par les individus eux-mêmes.

Le recours à la technique des questions ouvertes permit de recueillir des récits souvent très circonstanciés, comme en témoignent abondamment les exemples cités dans l'ouvrage.

Choisir un thème

Il ne s'agissait plus seulement de dresser après coup le bilan des interactions sur le marché matrimonial, mais d'entrer dans le détail de son fonctionnement. Il fallait donc prendre en compte l'ensemble des mediations concrètes par lesquelles les individus des deux sexes, situés avec précision dans le monde social, entrent en contact les uns avec les autres, s'évitent ou se fréquentent, se classent et se jugent et, finalement, fixent leur choix.

De l'amour à l'homogamie, les médiations sont multiples, mais on peut provisoirement en distinguer deux: Toute la question est de savoir s'il est possible de rapporter systématiquement ces deux formes de mediation aux classements sociaux standard pns en compte dans les tableaux. Pour ce faire, l'enquête statistique devait associer au questionnement traditionnel sur le statut social des conjoints, des modes d'interrogation plus intensifs, comme les questions ouvertes ou les entretiens semi-directifs.

Le succès d'une entreprise de ce genre repose d'abord sur la pertinence des découpages employés, puisqu'il s'agit essentiellement de rapprocher deux sénés de nomenclatures: Vingt-cinq ans plus tard, la question du fonctionnement concret du marché matrimonial méritait d'être reprise dans une nouvelle enquête, d'autant que l'écart entre les progrès de la réflexion sociologique et la pauvreté des données disponibles n'a cessé de s'accroître dans l'intervalle 6.

Un postulat de coherence, que nombre d'études particulières ont pu vérifier, autorise à penser que le choix du conjoint s'opère à l'instar de bien d'autres choix, selon des principes qui ne sont pas nécessairement conscients, parce qu'ils engagent des dispositions individuelles socialement constituées de longue date, ce que Pierre Bourdieu s'est employé à théoriser sous le nom d'habitus.

Mais ce principe ne suffit pas à rendre compte de la formation des couples: A ces facteurs d'homogénéité ou de dissemblance, il faut évidemment ajouter les propriétés démographiques des groupes de pairs ainsi constitués. Toute la question est de savoir comment s'articulent en ce domaine les contraintes morphologiques, les dispositions inconscientes et les visées stratégiques. Comme les couples interrogés par Alain Girard s'étaient mariés entre et , on s'est proposé de prendre le relais en interrogeant un échantillon représentatif de Français des deux sexes vivant en couple et âges de moins de 45 ans à la date de l'enquête — l'effet de cette limite étant que l'immense majorité des intéressés ont commencé à se fréquenter après De plus, pour tenir compte du déclin de la nuptialité officielle depuis quinze ans, les couples cohabitants ont été joints aux couples mariés.

La passation des questionnaires s'est déroulée en trois vagues de novembre à novembre , auprès de 2 personnes, à raison d'une personne par couple. Une centaine d'entretiens semi-directifs sont venus compléter le dispositif d'enquête 8 voir annexe 1. Leur répartition en fonction des origines sociales suit toujours une logique fortement homogame figure 1. Tel est le fait majeur, que seule une vue statistique d'ensemble permet d'établir, mais qui reste encore à expliquer 9.

On s'est fixé pour tâche prioritaire d'identifier les mediations qui intègrent la multitude des choix amoureux individuels pour produire ce résultat d'ensemble. Avant d'aborder dans un prochain article l'étude des categories de perception et de jugement qui interviennent dans la selection du conjoint, on s'attachera ici à la première forme de mediation, le cadre d'interaction.

Où et comment les hommes et les femmes interrogés se sont-ils rencontrés? Les circonstances de la rencontre avaient fait l'objet dans Le choix du conjoint d'un tableau resté fameux, que l'on reproduit ici en regard des résultats obtenus dans la nouvelle enquête tableaux 1 et 2.

L'impression d'ensemble est celle d'une certaine continuité. Mais le changement de. Figure 1.

La découverte du conjoint. I. Évolution et morphologie des scènes de rencontre

Origines sociales des conjoints dans les couples français âges de moins de 45 ans maries ou non. Pour des raisons exposées en annexe, on ne pouvait reprendre en les catégories définies en La nécessité de disposer d'un outil stable et coherent pour retracer dans le détail l'évolution historique des formes de rencontre entre hommes et femmes depuis 70 ans nous a conduits à procéder à rebours: D'une enquête à l'autre: La décision de recoder l'enquête de soulevait un problème.

Pouvait-on appliquer une nomenclature récente à des. Cela n'a été possible qu'en raison du dispositif original adopté par Alain Girard, fait d'une série de questions ouvertes, et parce que les récits notés à l'époque par les enquêteurs de l'INED étaient déjà d'une grande précision Le nouveau code, dont les principes sont développés dans l'annexe 2, s'est avéré assez riche pour embrasser tout l'éventail des situations.

Dans un certain nombre de cas, il a fallu tenir compte du fait que les rencontres avaient eu la guerre pour arrière-plan ll. Mais rares sont les récits de rencontre qui ont nécessité la création de modalités supplémentaires ll2. Mises bout à bout, et traitées de manière homogène, les deux enquêtes de l'INED permettent de suivre la formation des couples de à ll3.

Les changements survenus sur cette période de 70 années ne se résument pas, comme on se l'imagine parfois, à la dispantion des contraintes qui auraient pesé jadis sur le choix du conjoint. L'enquête d'Alain Girard avait montré, s'il en était besoin, que le sentiment de faire librement son choix était depuis longtemps largement partagé. L'évolution des formes de rencontre depuis 70 ans s'observe de façon plus complexe dans la nature des lieux de rencontre et, plus spécialement, dans leur distribution sociale.

Les questionnaires les plus anciens de l'enquête d'Alain Girard portaient sur des couples qui s'étaient rencontrés entre et , dans une France très rurale. Le paysage des rencontres frappe à cette époque par sa simplicité. Quatre circonstances présidaient à elles seules aux trois quarts des manages: Cinquante ans plus tard, ces mêmes rubriques n'en concernent plus qu'un tiers. Forte diversification, par conséquent. Pour suivre cette évolution en détail, tout en tenant compte des effectifs disponibles dans les deux enquêtes personnes pour la période , 2 au-delà , on distinguera quelques grandes périodes relativement homogènes.

Il était nécessaire d'isoler l'intermède de l'Occupation personnes dans l'échantillon , afin de ne pas perturber les valeurs moyennes relevées dans les périodes qui l'encadrent: On n'épouse plus son voisin. C'était le mode de rencontre majeur dans les années vingt: Il a quasiment disparu de nos jours — l'Occupation n'ayant fait que retarder une évolution inéluctable. Sans doute les relations de voisinage n'ont-elles pas disparu. Figure 2. Répartition des lieux de rencontre de à Tableau 3. Répartition des lieux de rencontre de â Le déclin du monde rural, le desserrement de l'interconnaissance villageoise, n'expliquent pas tout.

Dans cette évolution vers l'exogamie apparaît aussi le refus de plus en plus marqué de rencontres qui, si informelles soient-elles, présentent l'inconvénient de se dérouler sous le regard attentif de la communauté l5. D'un milieu à l'autre, le déclin des rencontres de voisinage ne se fait pas au même rythme figure 3.

Avant , les agriculteurs les pratiquaient trois fois plus souvent que les cadres, les artisans ou les commerçants, alors que les ouvriers occupaient une position intermédiaire. Dans les années cinquante, épouser sa voisine devient moins fréquent chez les ouvriers. Figure 3. C'est dans les années soixante que ces deux groupes, ne pouvant plus compter sur le voisinage, étendent leur aire de prospection matrimoniale.

Grandeur et décadence du bal. Mais la courbe singulière de son évolution passerait inaperçue si Ton se contentait de comparer ses performances moyennes dans chaque enquête.

Une majorité de Français rencontrent leur premier conjoint chez des amis

Après une croissance vigoureuse pendant les années trente, interrompue seulement par la guerre, la contribution du bal à la formation des couples atteint son maximum histonque dans les années soixante pas moins d'une rencontre sur cinq , pour chuter ensuite de moitié une rencontre sur dix vers Il faut confronter cette évolution à celle du voisinage.

Le déclin du bal semble appelé à se poursuivre. De la fin des années soixante jusqu'au milieu des années soixante-dix, la progression des rencontres en boites ou discothèques venait encore le contrebalancer, en sorte qu'avec le bal elles assuraient ensemble le quart des rencontres.